A.M.P.D.E #1: Imaginary Landscape

 
Appareil mécanique portable destiné à l’écoute #1
Prototype n° 1 (2013)
Dimensions : 21cm x 12cm X 12cm (Cuir, laiton, aluminium, plastique, ressorts)
 

Instrument dédié à jouer de la musique pour soi-même.

A frotter, à caresser, à frapper. Musique dont la beauté réside dans la manipulation de sons bruts. Les ressorts mis en vibration, se réverbèrent dans des écouteurs de laiton. Ils développent de multiples masses harmoniques complexes liées aux propriétés acoustiques des divers matériaux utilisés ici.

Imaginary landscape, emprunte son titre à John Cage, en hommage aux précurseurs de la musique expérimentale.

Entre 1939 et 1952, John Cage réalise une série de pièces, appelées Imaginary Landscape, dans lesquels il fait intervenir des matériaux tel que des boîtes de conserve, coquille de conque, cliquet, buzzers, poubelle de métal, ressorts, bobine de fil amplifié, radios, platines etc….

« It’s not a physical landscape. It’s a term reserved for the new technologies. It’s a landscape in the future. It’s as though you used technology to take you off the ground and go like Alice through the looking glass. »*


* Kostelanetz, Richard. 1986. « John Cage and Richard Kostelanetz: A Conversation about Radio ». The Musical Quarterly

 

 

WP-Backgrounds Lite by InoPlugs Web Design and Juwelier Schönmann 1010 Wien